Interview de Jérôme Chambard.

Jérôme Chambard est l’un des fondateurs (avec Sébastien Moulis) de Skiply , une start-up savoyarde qui mesure la satisfaction client en un simple clic et de façon très intuitive. En plus d’avoir gagné le « Vinci Start Tour », cette start-up – qui fait parler d’elle dans la France entière – est basée au Châtelard, dans le massif des Bauges.

Jérôme, présente nous Skiply et son savoir faire :

Skiply, c’est une nouvelle manière de gérer sa relation client dans le monde réel. Nos boutons connectés nous permettent d’interagir avec les personnes au point de vente sans aucune friction : à la caisse, dans un rayon, à la sortie du restaurant ou encore à la fin d’un contrôle douanier à l’aéroport. A chaque fois, nous posons une seule question, dans son contexte. Les utilisateurs peuvent y répondre sans avoir à sortir leur smartphone, s’identifier, ou encore mettre ses lunettes pour lire ce qui est écrit sur une tablette pleine de reflets et de traces de doigts. Nous utilisons ensuite les milliers de données récoltées pour fournir des leviers d’amélioration à nos clients.

Quelle est son originalité ?

Il y en a plusieurs. Nous avons été parmi les premiers à utiliser les technologies du type Sigfox et LoRa, qui permettent de diminuer drastiquement les contraintes liées à la 3G ou au wifi. Cela nous a permis de multiplier les bornes dans les points de vente, là où nos concurrents ne peuvent en placer qu’une, à la sortie du magasin. Nous pouvons ainsi poser de multiples questions tout au long du parcours client pour améliorer la pertinence de nos enquêtes.

La seconde originalité, c’est que notre technologie de clavier nous permet de créer des boutons sur mesure. Le design et les pictogrammes peuvent être totalement adaptés au contexte du client. Avec les claviers souples, nous évitons également les pièces mécaniques en mouvement, et nous pouvons appliquer des traitements anti-bactériens. Nos produits sont donc logiquement les plus robustes et les plus hygiéniques du marché.

Comment (et pourquoi) t’es-tu lancé dans cette aventure entrepreneuriale ?

Ce n’est pas ma première. J’ai été à l’origine d’Eureos en 2006, devenu ensuite Webmecanik, sous la houlette de Stéphane Couleaud. J’ai également participé à plusieurs aventures e-commerce. J’ai le virus de l’entrepreneuriat, je ne sais plus faire autre chose. Une aventure entrepreneuriale, en ce qui me concerne, ça commence souvent par une séance de bricolage ou une soirée entre amis.

L'interview de Monsieur Jérôme Chambard

Tu as installé le siège social de Skiply au Châtelard. Pourquoi avoir choisi cet endroit plutôt qu’un autre ?

C’est un peu le fruit des circonstances. Quand, avec Sébastien, nous recherchions des locaux pour Skiply, nous avons fait le tour des pépinières. Nous avons été particulièrement bien accueillis par Maria et l’agence éco au Châtelard, et les avantages fiscaux des ZRR ont terminé de nous convaincre.

Quels sont tes projets pour Skiply pour 2017 / 2018 ?

Pour nous, les mois à venir vont principalement être consacrés à l’industrialisation de nos solutions. Nous venons d’entrer dans la scale zone d’IBM pour cela, et les portes de l’internationales sont désormais grandes ouvertes.

Quel est ton coin de Savoie (ou Haute Savoie) préféré ?

Le sommet du Roc des bœufs. Il n’y a pas de plus bel endroit pour admirer le lac d’Annecy. Etant natif de Haute-Savoie, je ne suis certes pas très objectif, mais ce lac reste pour moi, qui ai également beaucoup voyagé, l’un des plus beaux au monde.

Quel est ton plat savoyard préféré ?

Je ne refuse jamais une tartiflette, mais j’espère que nos grands chefs cuisiniers, de plus en plus nombreux à sublimer les produits locaux, feront en sorte que la Savoie soit aussi connu pour des plats raffinés et subtils.

Un grand merci à Jérôme Chambard d’avoir accepté cette interview. Il ne me reste plus qu’à inviter nos lecteurs à aller faire un tour sur la page Facebook de Skiply.

Vous êtes un(e) entrepreneur(e) des Pays de Savoie et vous souhaitez vous-aussi être interviewé(e): Vous pouvez prendre contact avec moi en cliquant sur ce présent lien.

Publicités