Interview de Monsieur Hugo MAGNIN

Hugo Magnin est animateur de télévision et de radio. Il a présenté et produit l’émission « Un diner à Chambéry ». Il a été chroniqueur de l’émission « La Place de l’Info », animé par le journaliste et présentateur Alexis Olivier Sbriglio mais Hugo a aussi animé et produit « Le Grand Happening » sur la 8 Mont-Blanc.

Hugo, peux-tu te présenter à nos lecteurs et lectrices ?

Je suis un passionné des médias et de l’information depuis mon enfance. A l’âge de sept ans, je jouais avec mes cousins à Koh Lanta où je faisais déjà le rôle de l’animateur. Il faut dire que j’aimais me mettre en avant que cela soit à l’école ou en famille. C’est d’ailleurs mon entourage qui m’a poussé à faire du Théâtre, ce que j’ai commencé à faire à l’âge de quinze ans.

Quel a été ton parcours professionnel avant d’être animateur de télévision et de radio ?

J’ai commencé par suivre des cours de Théâtre à la MJC de Chambéry. J’ai joué dans une dizaine de pièces sur la scène du Totem. J’ai aussi été sélectionné par le metteur en scène italien Marco Alotto afin de jouer dans la pièce « Les oiseaux d’Aristophane », dans le cadre du festival de Théâtre plurilingue Lingue in Scena.

C’est par ce biais que j’ai rencontré une personne qui m’a fait commencer dans une web radio chambérienne, ce qui m’a donné le goût d’aller encore plus loin. J’ai eu l’idée de constituer une production audiovisuelle en associatif afin de monter une émission que je pourrais présenter à la 8 Mont-Blanc.

Comme je n’avais pas de plateau télé, j’ai eu l’idée d’aller voir des restaurants de la ville de Chambéry pour leur présenter le concept du « diner à Chambéry ». A travers cette émission, je souhaitais avant tout pouvoir apporter une jolie vitrine à des personnalités locales afin qu’elles puissent se rencontrer de façon conviviale. J’ai énormément apprécié rencontrer ces personnalités, mais aussi les échanges qu’elles sont su créer entre elles, durant et même après l’émission.

J’avoue qu’au démarrage de cette émission avoir adapté un peu le style de Baffie dont j’apprécie beaucoup le talent. Mais très vite, j’ai apporté « ma patte » afin de faire évoluer l’émission vers un style plus personnel.

Pourrais-tu nous raconter une anecdote de tournage (sur l’une de tes émissions de télévision) ?

Les organisateurs du Festival de Cinéma Européen des Arcs m’ont invité afin que je fasse un « diner à Chambéry ». Je devais interviewer l’acteur Ramzy Bédia (La Tour Montparnasse infernale, Seuls Two, Des lendemains qui chantent…). Avant d’enregistrer, on me prévient qu’on ne sait pas où est passé Ramzy et qu’il risque de ne pas pouvoir venir. Durant plusieurs minutes, j’ai senti le stress venir car je me faisais une grande joie de pouvoir interviewer ce comédien…. Il est finalement arrivé à la toute dernière minute et m’a avoué qu’il était en train de faire de la luge !

J’avais aussi eu l’occasion d’inviter la chroniqueuse Isabelle Morini-Bosc de « Touche pas à mon poste » à participer à l’émission « Un Diner à Chambéry ». Elle arrivait par le train du matin et je suis allé la chercher à la gare. Durant le trajet, bon nombre de personnes l’ont reconnu et on s’arrêtait afin qu’elle puisse signer des autographes et avoir des échanges principalement sur son rôle dans l’émission « Touche pas à mon poste ». Jusqu’au moment où une personne l’interpelle de loin. Isabelle Morini-Bosc s’arrête et dit spontanément « oui, Touche pas à mon poste… C’est bien moi » et là, la personne l’interrompt et lui dit : « non, non, ce n’est pas pour ça, c’est pour vous signaler que le vent a soulevé l’arrière de votre jupe …Et que l’on voit votre culotte ! » Isabelle s’est exclamé de rire !

J’avoue que Isabelle m’a marqué par sa simplicité, sa disponibilité et son naturel.

Quels sont tes projets pour 2017/2018 ?

Je tente de me lancer pour une carrière dans les médias nationaux ! J’ai quelques contacts sur Paris, avec qui je suis en discussion. Mais je ne peux rien dire de plus, pour le moment.

Quel est ton coin de Savoie (ou Haute Savoie) préféré ?

Je suis très attaché à Chambéry, j’aime le côté citadin de la ville. J’aime aussi me promener dans Annecy, que je trouve très dynamique. Je suis également un inconditionnel de Méribel.

Quel est ton plat savoyard préféré ?

Je mange de tout. Je ne me prends pas la tête avec la nourriture. J’apprécie beaucoup la fondue Savoyarde.

Un grand merci à Hugo MAGNIN d’avoir accepté cette interview. Il ne me reste plus qu’à inviter nos lecteurs à aller faire un tour sur sa page Facebook.

Vous êtes un(e) entrepreneur(e) des Pays de Savoie et vous souhaitez vous-aussi être interviewé(e): Vous pouvez prendre contact avec moi en cliquant sur ce présent lien.

Publicités